Le Ghassoul : entre amour et minimalisme

Ayant peu de temps pour moi en ce moment, je mise souvent sur des produits tout en un qui me permettront d’entretenir mon capital beauté tout en préservant mon porte-monnaie ! Véritable allié au quotidien le Ghassoul est un incontournable, de ma salle de bain. À l’époque, il était déjà présent lors de mes sessions hammam. Complètement conquise par cette roche saponifère je l’ai rapidement intégré à ma routine soin.

Il faut d’abord savoir que c’est un argile que l’on trouve exclusivement au Maroc (plus précisément dans l’Atlas Marocain). Véritable nettoyant naturel l’utilisation du Ghassoul est multiple. Il est utilisé depuis des siècles en shampoing et savon. De plus vous pouvez sans soucis le combiner avec d’autres ingrédients, ce qui va vous permettre de personnaliser vos soins en fonction de vos attentes et besoins.

Ses propriétés :

Fortifie, nourrit, absorbe l’excès de sébum, adoucit, donne de l’éclat, tonifie et bien d’autres encore. Elle s’utilise aussi bien sur le visage, corps et cheveux.

Ses composants :

Plusieurs minéraux comme : le zinc, le fer, le magnésium, le phosphore et le potassium lui donne des propriétés hydrophile non négligeable. Dégraissante et absorbante elle est malgré tout dépourvue de tensio-actif (contrairement à beaucoup de shampoing et savon du commerce) cela fait du Ghassoul une richesse cosmétique incontestable.

Mon masque capillaire au Ghassoul :

  • une poignée de Ghassoul
  • de l’eau chaude
  • du yaourt nature
  • de l’huile de coco
  • quelques gouttes de « complexe d’hydratation » et de pro vitamine B5

*En général j’ajoute également du gel d’Aloé Vera, du miel ou du sirop d’agave pour accentuer l’hydratation et la nutrition.

Je laisse poser 1-2 heures puis je passe au shampoing, à savoir qu’il faut prendre le temps de bien rincer sa chevelure jusqu’à disparition complète des résidus. Mes cheveux sont volumineux, souple, brillant et il me semble plus fort.

En shampoing :

Je l’utilise avec un peu d’huile végétale et d’hydrolat pour limiter le côté asséchant. Je le pose comme un cataplasme et laisse poser 15-20mn puis je rince abondamment. Ma crinière est aussi propre (si ce n’est plus) que si j’avais utilisé un shampoing classique.

Pour le visage :

J’incorpore du gel d’Aloé Vera (hydratante) ; de la poudre de rose ou d’orange (donne de l’éclat et adoucit) ainsi que quelque goutte d’H.E de tee trea (purifiante). Ayant la peau sensible, je suis ravie de constater que le Ghassoul me nettoie le visage sans l’agresser. Ma peau est plus éclatante et douce. Cette recette varie en fonction de mes besoins et envies.

Pour le corps :

Je n’ai pas de recette en particulier, en général je l’utilise seul ou avec un hydrolat (que je change de temps à autres). Les résultats sont aux rendez-vous. Ma peau est plus nette et douce. Je n’hésite pas non plus à en appliquer après l’épilation, pour atténuer les effets de rougeurs et autres.

Petit bémol :

Parce qu’il y’ a toujours un mais, je dois reconnaître que son utilisation n’est pas évidente. Il faut prendre son temps (l’application est quand même laborieuse surtout si on n’est pas habitué). Avoir un espace adéquate (de préférence dans une baignoire), car cela reste assez salissant.

En conclusion, je suis plus que conquise par le Ghassoul. Outre ses propriétés exceptionnelles, son utilisation est multiple et du coup très économique. Elle m’est indispensable et je ne compte pas la retirer de ma routine beauté de sitôt !

Et vous, connaissez vous le Ghassoul ? Comment est ce que vous l’utilisez au quotidien ?

À bientôt,

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :